Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 07:10

 

Qu’est ce qui m’a pris d’écrire cela, et surtout de l’afficher ici ? Sans doute ai-je eu besoin, ai-je et aurai-je besoin de vider ce cœur qui s’épuise à combattre sans plus d’espoir, ni d’un côté ni de l’autre, le silence et la colère de deux absentes. Et encore, si seulement ce pauvre cœur pouvait trouver un réconfort ailleurs, par le succès matériel mais là aussi rien ne va. Alors il reste les mots.



Et les mots des autres qui souvent me disent leur souffrance intérieure. Nous voilà bien avancés entre éclopés du cœur et du reste.



Je continue pourtant d’aligner les miens, de tisser sans but ce que personne ne lira vraiment. Cela m’importe peu, les mots doivent sortir de mon esprit torturé. Ils ne me soulagent guère, malgré l’évasion qu’un instant ils offrent mais si je ne les libérais pas, ce serait pire.



Pardonne moi donc, lecteur de fortune, envoyé ici par l’hypertexte exquis de dire sans plus de pudeur que j’ai mal et que les phrases que tu lis ne sont que mon sang déjà coagulé.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D

Qui sait, peutêtre que le fait de partager ton écrit avec nous soulage un peu ta douleur. Bien à toi


Maryse
Répondre
M


c'est un joli partage



Répondre
L


On a des surprises ainsi!



L


bonjour
je viens te saluer venant de chez la dame mauve " Violette "
pourquoi être si  écorché ?
pour guerir il faut se libérer en écrivant tes tortures-
d'une part on te comprendra mieux qu'avec des sous entendus
et un bon blog vaut mieux qu'un mauvais psy !!
courage nous sommes là
ce n'est pas que  du vulgaire virtuel -
amitiés   Lady Marianne



Répondre
L


Ecrire est une longue histoire, et le blog n'est qu'un des aspects. Et puis, le blog permet aussi d'échanger et de lire ce que les autres ont à dire, ce qui fait beaucoup relativiser



V


Merci de ton inscription dans ma communauté où je t'accueille avec plaisir.


A nos prochains échanges...


Amicalement


Violette



Répondre
L


J'y ai déjà parcouru quelques pages intéressantes.



E

Ne t'en fait pas pour tes lecteurs! Je te lis avec plaisir même si ta douleur ressort et que tu écris d'elle... La délivrance est loin d'être instantannée mais continue!!!... Je suis sure qu'elle
arrivera.
Bises amicales...
Elo


Répondre
L


Je ne m'en fait pas trop... Je me demande parfois ce qui nous fais aller d'un texte à l'autre sur ce net... De tout manière, lus ou pas, nous devons écrire...