Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 06:09

Pour le coucou du haïku, cette semaine, le thème sort de l'ordianire: "Le sol gronde de nouveau en Sicile". Je suis curieux de lire ce que cela va inspirer. Quant à moi, j'ai préféré en rester à la première impression donnée par la photo choisie, impression qui s'est effacée en cliquant sur l'image pour la voir en plus grand.

 

 

Des diables de feu

Arrivent en rugissant

A semer la vie
http://a405.idata.over-blog.com/1/07/02/59/Photo-coucou-haiku/2013/etna.jpg

  Des monstres hideux

Porteurs d'une nouvelle naissance

Invitent à les suivre

 

 

 

Mais bien sûr, en élargissant l'image, on découvre les flancs de l'Etna, et aussi ces ombres minuscules au premier plan.

 

Ombres minuscules

Près des forges de Vulcain

Qu'alliez vous chercher?

Partager cet article
Repost0

commentaires

H

J'aime bien les deux images ressortant des deux tercets, les mots sont justes.
Répondre
L


ça me confirme dans ma recette: "comme ça vient, et hop". Merci.



J

les diablotins jouent près de l'enfer !
Répondre
L


ne sont-ils pas égarés car en fait, est-ce l'enfer?



M

Bonsoir


j'ai zappé sur les formes aussi, pourtant dessinées  en premier plan. Si petites face à ce monstre de feu, ces ombres qui méritaient que l'on parle d'elles


Belle participation , le sujet était délicat dans son originalité


Bon WE
Répondre
L


C'était une bonne idée de le proposer: cette image est forte et dégage une émotion, c'était donc un sujet adapté bien que surpenant. Vraiment bonne idée de l'avoir retenu.



A

Bonsoir Lyonnel.


En effet de beaux haïku comme j'aimerais en écrire!


Mais je suis plus faite pour la poésie classique...


Alors BRAVO et mon amitié.
Répondre
L


C'est gentil. Le haïku me plait par sa brièveté et son incongruité parfois. Il rejoint toutes les autres formes, classiques ou pas, en exprimant une émotion.



O

Lyonnel, je suis d'accord avec ta vision des choses. Au début était le feu de l'action, et non le verbe de l'inaction qui nous faire croire à des diables ou à des monstres, bref à des forces
maléfiques. C'est effectivement une naissance et c'est très beau. C'est ainsi qu'a dû naître le monde.
Répondre
L


Si je rapproche ce que tu dis là du coït originel que tu évoquais l'autre jour, ça fait de sacrée étincelles!