Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 15:50

 

Une torpeur blanche s’est emparée de Paris. Offensive hivernale, radote le type de la météo à la radio. C’est vrai, le printemps avait déjà séduit les cœurs et les arbres fruitiers, rosissant sans doute de plaisir, faisaient croire que l’on en avait fini avec givre, neige et verglas. Mais la bise est revenue.

 

Le vert et le blanc s’épousent, profitons-en. Oh, c’est un vert naissant et un blanc fatigué, qui hésite et reprend vigueur, et il ne viendra rien de cette union contre nature. Rien. Juste quelques éphémères paysages, d’une couleur qui n’est pas celle qui s’impose chaque jour et qui demain aura disparu.

 

Des remblais se prennent pour des montagnes, il faut leur pardonner : on les a couverts d’épicéas et la plaine de France se donne des airs de Vosges jusqu’au moment où surgit une route, un pont, un bâtiment que le blizzard cachait.

 

Le béton n’est qu’illusion, le route serpente jusqu’au lac des corbeaux.

 

http://a403.idata.over-blog.com/1/72/23/23/Avril09/Vosgesavril09-026.jpgLe lac des corbeaux

Partager cet article
Repost0

commentaires

J

C'est un temps à chausser ses bottes de sept lieues ou à rester au pieu!
Bise,
Ophélie
Répondre