Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 06:09

Ce gamin assis face à moi me donne la nausée. Comme tous ceux de sa génération, il porte des écouteurs, ou plutôt un casque qui diffuse une musique que je n’entends pas cette fois car la marque de cet appareil, bien visible, montre à la fois que le son doit être de bonne qualité technique et que le jeune homme est de bonne famille.

 

Il arbore fièrement la marque de son université « Léonard de Vinci » sans même se rendre compte qu’elle est une insulte à la mémoire du génie de la Renaissance. Car s’il me donne la nausée, ce jeune type qui pourrait n’être qu’ordinaire, c’est à cause de ce qu’il lit. Il pourrait avidement dévorer du Dostoïevski, ou se reposer sous « un ciel bas et lourd qui pèse comme un couvercle », ou même apprendre les rudiments de l’économie de marché en lisant « Obelix et Compagnie ». Mais non, il a dépassé ce stade, il est plongé dans un ouvrage épais de plusieurs centimètres qui traite de « futures » et autres outils de la spéculation financière. Monsieur a un rêve : être « trader ».

 

Et c’est pour cela qu’il me donne la nausée. Monsieur méprise probablement ces morts errants qu’il rencontre pourtant, forcément, et qui réclament de leur antienne anonyme l’aide de tout un chacun en expliquant qu’ils sont au choix handicapés, victimes d’un plan social, séparés avec leur petit enfant à charge ou que sais-je encore. Monsieur le futur trader est au dessus de cela.

 

Les formules mathématiques que j’aperçois sont très complexes, les comprendre requiert une capacité comparable à celles qui sont nécessaires pour construire un pont sans qu’il s’effondre, pour analyser les flux atmosphériques et prévoir correctement le temps, pour identifier la façon dont un virus s’attaque au corps humain et le détruit. Oui, ces formules mathématiques ont besoin d’une intelligence sinon supérieure du moins agile et performante.

 

Seulement, le but de cette intelligence là n’est pas de créer, de guérir, d’améliorer le vie et le sort de l’humanité, non, il s’agit juste de mettre au point et de faire fonctionner des algorithmes permettant de capturer la richesse en détournant les flux financiers de leur rôle. Le trader ne crée aucune richesse : il ne fait que développer la captation de celle qui est créée ailleurs, au profit de quelques- uns.

 

Voilà pourquoi ce gamin ne donne la nausée. Il est le produit d’une société où l’individualisme écrase tout, où on peut avoir pour idéal de s’enrichir par n’importe quel moyen, fût-ce au prix de la misère accrue de tous les autres.

 

Qu’est donc cette société qui crée des morts errants pour permettre à quelques-uns de se vautrer dans le luxe. Qu’est donc une société qui mobilise les plus belles intelligences non pour créer, non pour améliorer la vie mais pour améliorer les méthodes de captation de richesse permettant à quelques proxénètes qui pratiquent de plus l’exil fiscal de s’enrichir encore.

 

Et qu’est donc une société qui insulte Léonard de Vinci en osant donner son nom à une officine qui enseigne ce modèle de prostitution des cerveaux ?

 

 

Etudes turbulences - Léonard de Vinci
Les turbulences,
bien complexes et étudiées par Léonard,
seraient incomprises si les cerveaux s'étaient,
dans le passé,
vendus à la captation de richesse

Partager cet article

Repost 0
Published by Lyonnel Groulez - dans Au jour le jour
commenter cet article

commentaires

flipperine 21/05/2013 19:00


il faut tout de même des gens savants du moins plus intellectuels pour arriver à faire qq chose  pour redresser le pays mais peut-être devrait-il étudier dans un autre lieu 

Lyonnel Groulez 22/05/2013 17:16



A-t-on les moyens de gaspiller les intelligences à amasser du pognon pour quelques uns sans rien créer pour la multitude? Je sais bien que c'est un peu hors sujet mais bon, ce matin là, c'est ce
qui m'est passé par la tête.



Présentation

  • : Le blog de Lyonnel Groulez
  • Le blog de Lyonnel Groulez
  • : Les écrits de Lyonnel Groulez, romans, récits, et textes divers
  • Contact

Crime passionnel

Présentation

Chapitre 1 : Résolution

Chapitre 2 : Planification

La rate de Paris