Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 13:00

C’est une errance.

 

L’homme qui est observé dans ce roman a perdu les attributs que la société veut voir chez ses bons représentants. Il dit qu’il est un mort. D’une certaine façon, il l’est. Pas autant que ceux qui mendient dans le métro ou ailleurs. Mais il n’a plus de place dans ce monde qu’il a connu, dont il a été rejeté à la suite de circonstances qu’il n’a ni su, ni voulu vraiment contrôler.

 

Il essaie parfois de retrouver un passé, des repères qu’il a perdu. Il décide la mort d’un autre. Pas n’importe qui, non, celui qu’il croit avoir pris le cœur de sa maîtresse. Mais elle l’aurait quitté de toute manière, puisqu’il est mort et qu’avoir une maîtresse, pour un mort, ce n’est pas acceptable selon la bonne société.

 

Evidemment, cette mort qu’il a décidée est pareille à la sienne. Il n’est pas question de sang. C’est pire, c’est de mort sociale qu’il s’agit.

 

Et puis, il y a un amour, dont personne ne sait s’il est terminé. Mais lui sait qu’il ne peut reprendre, qu’elle en a décidé autrement, parce qu’il est un mort. Il reste une affection, ou peut-être veut-il qu’il en soit ainsi.

 

Il va naviguer entre sa résolution de mener cet homme qu’il ne connaît pas vers la mort et un amour qui n’existe plus vraiment pour une maîtresse qui pourtant reste très présente.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lyonnel Groulez - dans Crime passionnel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lyonnel Groulez
  • Le blog de Lyonnel Groulez
  • : Les écrits de Lyonnel Groulez, romans, récits, et textes divers
  • Contact

Crime passionnel

Présentation

Chapitre 1 : Résolution

Chapitre 2 : Planification

La rate de Paris