Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 12:06

Oui, ça balance aussi à Paris. Le métro brinquebale. L’air y est poisseux comme le temps qui me sépare chaque jour un peu plus de celui déjà lointain où une douce folie m’avait envahi. Une folie dont le nom m’est devenu étranger, une folie dont la peau si douce autrefois n’est plus qu’un souvenir.


Les vibrations du train me renvoyaient à celle d’un autre convoi, où j’étais assis voici quelques jours, au sud de la Chine, si loin, si près et c’est à cette folie si tendre que mes pensées sont revenues.


Pourtant nous n’avons qu’à peine parcouru quelques tunnels du métro parisien ensemble et les secousses des rails ne devraient pas me ramener à elle. Mais c’est ainsi, parfois, quand je m’y attends le moins, elle arrive. Celle qui inspire encore cela ne le sait pas, m’a oublié sans doute, ou veut m’avoir effacé, moi qui lui rappellerais plus sûrement les errements qui nous avaient réunis que les rares moments heureux trouvés à deux.


Suis-je à Kowloon ou mon esprit retourne-t-il dans cet est parisien où la folie m’attendait ?

 

Ô folie. Tu me manques.

◄   Ephémère résurrection Mouvement Soubresaut   ►
Partager cet article
Repost0

commentaires

E


Je connais ça !


Bisesclic (j'y pense tt le tps même si je ne l'écris pas ! )


Bises



Répondre
L


çà fait plaisir de voir que c'est partagé! Bises!



O


J'aime les trains, les rails, les métros, les tunnels, les gares, les rythmes syncopés des vieux chemins de fer, la prose du Transsibérien de Blaise Cendrars, la nostalgie amoureuse qui va dans
cet univers, la vôtre, Lyonnel… Je n'oublie pas Paris… Merci pour ces lignes d'émotions intenses. Je vous embrasse. Ophélie



Répondre
L


Les longs trajets en train, ceux qui tanguent sur les rails, se font rares. J'ai toujours rêvé d'aller jusqu'à Vladivostok, et ce serait facile à réaliser aujourd'hui mais encore faudrait il le
vouloir... Le trajet l'autre jour vers Hong-Kong avait ce goût des voyages au long court (oui, "t"). Tout cela me renvoit à de vieux souvenirs de traversée de l'Europe il y a si longtemps. La
gare de Belgrade. Ou celle de Vallorbe. Ou tant d'autres.



E


Une folie, un rêve, ... des souvenirs qui ressurgissent par un bruit, un rythme... Merci pour ton texte, il exprime beaucoup . Bises



Répondre
L


Et merci pour ce commentaire. J'écris peu en ce moment, de temps à autre, cela vient, comme ça, sans prévenir.